AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extraits de nos textes ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 28  Suivant
AuteurMessage
Mme de Montespan
Comtesse
Comtesse
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 23
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 6 Sep - 17:16

Salut Jeanne ! ça fait un bout de temps que j'étais pas venu ! J'ai lu les textes : ils sont géniaux !

Bon, j'avais promis, avant de partir en vacances de mettres les miens, je vais le faire !

Vas-y Jeanne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Dim 7 Sep - 16:01

Voilà un autre extrait.

La Régente est morte.


3 semaines plus tard :

Le Roi venait de convoquer toute la Cour et les domestiques dans la Galerie des Glaces. Deux heures plus tard les jeunes filles étaient toujours là : Hortense n’avait pas été nommée et s Hortense restait, Alix restait aussi .Tout à coup :

« - Mlle des Monges, Alix, demoiselle d’honneur d’Hélia d’Aquitaine. »

C’était la fin : Alix était la dernière domestique nommée ! Elle se précipita vers Bontemps pour avoir des renseignements :

« -Mr Bontemps ! Attendez s’il vous plait !

- Oh, Mlle des Monges ! Vous voulez vous renseigner sur le pourquoi du comment je suppose ?

- Exactement.

- A vrai dire, vu votre âge, votre moral, votre volonté, vos capacités, votre situation et surtout votre physique, je comprends tout à fait le choix de Sa Majesté !

- Je ne comprends pas !

- Enfin réfléchissez ! Vous êtes intelligente, jeune, belle et pas mariée à ce que je sache !

(Alix rougit) – Hem, je crois avoir saisi ! Passons. Je n’ai aucun domestique, pas d’argent, aucun vêtement adapté et, de surcroît, Hortense des Lysias est ma maîtresse, j’obéis à elle et sa famille.

-Ne vous faites pas autant de soucis ! Tout est réglé : vous avez une chambre, des vêtements, assez d’argent, un cheval et un poste ! Quand à Hortense, c’est son problème, plus le vôtre ! Et sa famille ne peut désobéir au vouloir du Roi !

-Et pour les domestiques ?

-Hélia est la jeune sœur du Roi, elle a tous les domestiques du Palais à sa disposition et donc vous aussi.

- Bon, bien. Où est ma chambre et quand est ce que je prends mes fonctions ?

- Vous commencez à travailler dans une demi-heure et je vous mène à votre chambre tout de suite. Vous allez avoir du travail : il faut tout lui apprendre de la lecture à la politesse en passant par la propreté !

- Hem. Quel âge a-t-elle ?

-8 ans et demi.

-Elle avait donc 4 ans et demi au temps de la Fronde ?

- Exactement. Pourquoi cette question ?

-Elle s’en souvient ? Connait-elle son cousin le Duc ?

- Elle s’en souvient très bien, trop bien même et connaît son cousin. Mais enfin pourquoi toutes ces questions ?

-Comme ça. Que devrais-je faire ?

- Vous devrez la coiffer, l’habiller, mettre ses appartements en ordre et lui apprendre beaucoup de choses .Elle n’a eu personne pour s’occuper d’elle depuis trois bonnes années. Il y quelqu’un qui lui porte ses repas 4 fois pas jour et c’est tout.

- Mais enfin pourquoi tant de négligence ?

- Elle a mordu la dernière femme qui s’était occupé d’elle et le Roi, furieux l’a sérieusement corrigée et l’a laissée tranquille. Depuis elle ne sort plus de sa chambre.

- Bon. »

Tout en la menant à sa chambre, le domestique détailla la jeune fille qui lui faisait face : une silhouette fin et élancée, un visage harmonieux aux traits purs qui respirait la paix, des cheveux de jais, ondulés qui lui frôlaient les hanches, et surtout des yeux d’un turquoise envoutant .Bontemps comprenait tout à fait le choix du Roi : elle était sublimissime et vouloir l’avoir à ses cotés n’était pas un crime tout de même !

Par contre , il ne lui avait pas fait de cadeau en lui confiant la garde d’Hélia : la fillette était mal élevée , sale , analphabète , garçon manqué … En même temps , ni le Roi ni Monsieur , ni même la mère et le cousin de la fillette ne s’en étaient jamais vraiment occupés !A ce jour , Hélia n’avait jamais eu de précepteurs et de domestiques vraiment pour elle , juste pour elle .

Bontemps souhaita bon courage à Alix et la laissa entrer dans sa chambre seule.

Alix remarqua tout de suite que l’on ne traitait pas pareil du tout la cinquantaine de filles qui s’occupaient de la régente auparavant et la seule et unique domestique de la petite sœur du Roi. L’ancienne chambre était minuscule et malsaine alors que celle-ci était propre et spacieuse. De plus elle était magnifiquement meublée : lit à baldaquin, fauteuils tendus de soie, armoire, bibliothèque, commode, coiffeuse etc. … C’était vraiment agréable.

Elle ouvrit coffres et tiroirs et eut l’excellente surprise d’y trouver maquillage , bijoux , vêtements , nécessaire de toilette et de couture , chaussures … Alix , n’étant pas idiote , se posant rapidement les question Qui ? Que ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Et surtout Pourquoi ? Elle eut la réponse dans une lettre, posée sur sa table de chevet :



« Mlle Alix des Monges,

J’ai appris votre situation et celle de votre famille. Sachez que votre père était un de mes plus valeureux combattants et qu’il est mort sur le champ de bataille, en me sauvant d’un tir mortel. Par respect pour lui et pour son âme, j’ai envoyé votre grand père auprès de mes plus grands médecins, ai rapatrié votre frère à Versailles, en tant que garde suisse (il arrivera en même temps que mon cousin) et vous ai offert cette place auprès de ma jeune sœur et de moi-même .Ces affaires que vous avez trouvées viennent de ma cassette personnelle .Utilisez tout cela à votre gré et occupez vous bien d’Hélia.



Sa Majesté, Louis le Quatorzième, Roi de France »



Voilà, j'espère que ça vous plait !! Au prochain coup ... bah vous verrez !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Dim 7 Sep - 16:05

[size=18]« Mlle Alix des Monges,

J’ai appris votre situation et celle de votre famille. Sachez que votre père était un de mes plus valeureux combattants et qu’il est mort sur le champ de bataille, en me sauvant d’un tir mortel. Par respect pour lui et pour son âme, j’ai envoyé votre grand père auprès de mes plus grands médecins, ai rapatrié votre frère à Versailles, en tant que garde suisse (il arrivera en même temps que mon cousin) et vous ai offert cette place auprès de ma jeune sœur et de moi-même .Ces affaires que vous avez trouvées viennent de ma cassette personnelle .Utilisez tout cela à votre gré et occupez vous bien d’Hélia.



Sa Majesté, Louis le Quatorzième, Roi de France »

[/size]

Voilà, je pense que niveau lecture ce sera mieux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Lilianne de Marconde
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 24
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Dim 7 Sep - 18:25

C'est super Alix !! Mais je n'ai pas très bien compris. La régente était morte et le Roi convoque tout le monde à la galerie des glaces. Pour prendre de nouveaux domestiques, c'est ça ? Et ... Ah ok ! Ce sont des extraits, pas une suite !! Ok, j'avais pas compris ^^ mais c'est super en tout cas !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteland.e-monsite.com
Marine
Marquise
Marquise
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Dim 7 Sep - 19:26

J'adooore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://missdisney77.skyblog.com
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 8 Sep - 18:35

What a Face C'est vraiment super géniale, ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 8 Sep - 18:36

What a Face C'est vraiment super géniale, ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 8 Sep - 18:38

No oups... Mais... comment j'ai fait pour envoyer deux fois le messages!? On voit la doué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 8 Sep - 19:00

lol ! Merci beaucoup en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 9 Sep - 19:44

Bon voilà je l'avais promis sur quels livres lisez vous à Juju c'est fait !

Extrait 1:Julia et Mathilde les hérïnes sont en scéance dédicaces avec les acteurs du Roi Soleil. Alors que Julia, Mathilde, Merwan Rim, Emmanuel Moire, Victoria Petrosillo et Anne-laure Girbal posent et que Cathialine Andria et Lysa ansaldi prennent une photo ...

Tout à coup tout tourna et pendant un long long moment il n'y eut plus qu'un tourbillon de couleurs devant leurs yeux.

Puis tout à coup Mathilde senti du carrelage froid sous son nez. Merwan était Debout à coté d'elle et Juju était par terre aussi. Les autres étaient entassées les uns sur les autres.

Mathilde leva la tête et aperçut ... Des chaussures à talons violettes à talons avec un nœud doré dessus !!!!!!!
Derrière elles les autres commençaient à se relever (Juju avec l'aide de Chris et Victoria + Anne Laure avec l'aide de Manu) Elle fut relevée par Merwan.
Tout à coup la (supposée) femme aux chaussures à talons se retourna et tout le monde vit que c'était en fait ... un homme !!! Ce dernier hurla " Sorcieeeers, Sooooorcieeers, à mort !!!!!!"

Tous se regardèrent et d'un regard décidèrent de. Prendre leurs jambes à leur cou !!!!! (Courage, fuyons !!!!!) .
Ils se retrouvèrent immédiatement dans un véritable labyrinthe !!
-Là !!! hurla Merwan en apercevant une porte.
Ils se ruèrent dehors et se retrouvèrent dans des jardins immenses !! Ils coururent à fond la caisse vers le portail le plus proche. Une fois sortis ils se rendirent compte que la ville ne leur rappelait rien .Derrière eux ils remarquèrent l'homme courant en hurlant.

Ils continuèrent à courir. Mathilde se sentit rapidement essoufflée. Ce que les autres virent !! Merwan lui prit la main et l'entraina dans sa course. Il courrait tellement vite et était si grand (un bon mètre quatre vingt) que de temps en temps ça la faisait sauter !! Julia et Chris étaient tout devant, Anne-Laure et Manu suivaient et Merwan, Mathilde et Vic fermaient la marche. Ils s'engouffrèrent à une vitesse folle dans une ruelle et s'arrêtèrent. Ils avaient semé le bonhomme et ses acolytes. (Enfin!!)

Vic : Mais enfin où sommes nous ?
Manu : Aucune idée !!!
Chris : Idem, l'un de vous à une idée ?
Merwan : Je crois que oui !!
Julia : Moi aussi !!
Tous les autres : allez-y !!!
Julia : On a remonté le temps ...
Merwan : Et on est à Paris sous Louis 14, on est atterri à Versailles !!!
Chris : Pas con !!!
Mathilde: Mais c'est bien sur !!!! Ca me semble un peu irréel mais bon ... Comment ça se fait ?
Merwan : Aucune idée !!!
Manu : Bon, c'est bien joli tout ça mais on fait comment maintenant ? On n’a pas d’argent, pas de vêtements d’époque, pas d’histoire, pas de famille, pas de situation .....
Mathilde et Juju : Nous on a de l'argent !!
Merwan et Vic : Nous aussi

L'argent mis en commun faisait 250 € !! Soit beaucoup de livres !!!

Chris : Ok, faut le convertir en livres tout ça !!
Manu : C po dur, y'a un gars qui s'en charge, rue des Lilas, où on est d'ailleurs !!
Anne - Laure : Comment tu sais ça toi ???
Manu : Je sais lire figure toi !!!


Tout en rasant les murs, tous allèrent vers la petite boutique au coin de la rue, pour échanger leurs € contre des livres d’avant.

Une fois échanger tout cela faisait une somme rondelette avec laquelle ils foncèrent s'acheter des costumes d’époque. Ils entrèrent dans la boutique la plus proche et s'approchèrent du comptoir ou un jeune homme attendait déjà. Ce jeune homme ce retourna ...
Julia, Mathilde : VINCENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Vincent: Vous ?!?!?!?! Mais que faites-vous ici ? Surtout avec Merwan Rim, Victoria Pétrosillo, Anne Laure Girbal, Christophe Maé et Emmanuel Moire !?
Mathilde : Ca mon gars on en a aucun idée !!!!
Julia: En tout cas ça fait plaisir de voir quelqu'un de connu à paris au 17 eme siècle !!!
Vincent : pas faux !!


Le vendeur arriva et les regarda. Bizarrement.

Emmanuel : Bonjour, monsieur. Nous venons acheter des vêtements pour nous et ces dames.
Vendeur : Bien, vous avez de l'argent ?
Merwan : Oui. (Il lui montra la somme)
Vendeur : bien, bien, bien. Je vais aussi vous prendre vos vêtements et les analyser car je pense pouvoir vous les prendre à un bon prix.

Il revint quelques minutes plus tard avec des vêtements d'époque pour chacun. Tous s'habillèrent (séparément bien sur !!). Puis le vendeur leur reprit le vêtement pour une bonne somme.
Ils prirent tous les objets nécessaires (maquillage, moustache, mouche ....)Et se renseignèrent sur où loger et où acheter de a nourriture et des chevaux.
Le vendeur les renseigna à merveille et leur proposa de loger et de manger chez lui pour ce soir.
Ils acceptèrent sans problèmes.
Ils passèrent une nuit peuplée de cauchemars. Et de ronflements !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Une fois tous réveillés ils conclurent que Manu et Anne - Laure étaient mariés ( Mr et Mme Moire de Girbal ) , que Chris et Vic étaient eux aussi mariés ( Mr et Mme Pétrosillo des Maes ) , que Mathilde et Merwan eux aussi étaient mariés ( ce qui ne déplaisait pas à Mathilde et Merwan n'avait pas l'air malheureux non plus )ils s'appelait Mr et Mme Rim des mimosas , et Julia était mariée à Vincent ( dsl Juju et Vincent !! ) et c'était Mr et Mme de Beauregard .

Ils jouèrent tous le jeu à merveille, et le marchand s'y laissa prendre.
Il leur indiqua qu'il y avait un bal ce soir là à Versailles et leur procura des vêtements.
Les jeunes gens se promenèrent à Paris en attendant.
Le soir tous étaient sublimes :
Julia : Robe longue, verte et blanche, en soie et en satin. Elle portait des gants et avait attaché ses longs cheveux à la mode de l’époque.
Mathilde ; Robe longue bleue s'ouvrant en manteau sur du satin blanc. Elle avait lâché ses longs cheveux.
Anne laure : Robe longue rose et jaune pale. Elle avait des gants assortis. Ses cheveux avaient la coiffure du spectacle.
Victoria. Robe en taffetas rouge bordeaux. Ses cheveux étaient en chignon.

Pas de description des garçons mis à part qu'eux aussi étaient bien habillés.

Ils allèrent au bal, dansèrent parlèrent et se firent de nouveaux amis ... Dont un qui était fils de ministre !!!!!!!!!!!!!
Il les présenta à son père, qui les présenta au roi qui leur proposa une petite place à la cour !!!!!!!

Les filles furent ralliées à la suite de la reine et ses messieurs à l'armée ....

2 jours plus tard ....

Tous étaient réunis pour un bal chez le Roi ...
Quand tout à coup un éclair lumineux se fit voir ... Tous poussèrent un cri perçant si perçant que tout le monde tourna la tête vers les 4 couples de danseurs. Et les virent disparaitre dans un tourbillon de couleurs !!!!


Et voilà !!! Extrait n°2 suit !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
juju23
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mer 10 Sep - 17:44

Beuhhhhh !!!!! J'étais bien, la bas, moi !!!! Nous faire rentré en plein bal...!!!!T'aurais pu attendre la fin !!!
Bon, mariée avec Vincent.... faut que je réfléchisse...


Génial, J'attends la suite !
maintenant, ils se retrouvent tous au XXIeme siècle avec des livres, plus d'euros et des vetement de Louis XIV ! Qu'est-ce qu'ils vont faire ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiss
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 273
Age : 22
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mer 10 Sep - 19:32

Bouhhh, moi je suis jalouse !!!! Juju va au bal du roi et pas moi !
Alix, on veut la suite, c'est trop bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Jeu 11 Sep - 18:45

lol !! C'est bon j'ai compris !!! Je vous mets le résumé de ce qu'il s'est passé puis l'extrait 2 d'un truc sous Louis XIV.

Toute la petite troupe s'est retrouvée sous Cléopatre. De là, ils sont revenus au XXI ème siècle et on leur a donné les explications à leurs voyages dans le temps répétés. En fait, des savants ont inauguré une machine à remonter le temps et ils devaient envoyer Mathilde, Julia et Vincent à toutes les époques où quelque chose leur semblait louche. Seulement, la machine a royalement déraillé et ils sont patis beaucoup trop tot , sans explications, sans moyens de noter, sans moyens de communiquer et surtout avec des personnes en trop ! Effectivement, Mathilde et Julia touchant Emmanuel, Anne-Laure, Christophe, Victoria et Merwan directement ou pas, ceux-ci ont étés transférés avec elles. On propose donc à ceux de la troupe d'abandonner l'aventure. Tous acceptent pour diverses raisons sauf Merwan qui veut continuer. A patir de là, on leur donne des bracelets ou des montres qui leur communiqueront toutes les infos nécéssaires ( date, lieu, personnge, situation.) et ils repartent, de nouveau sous cléopatre. Là Vincent, le meilleur ami de Mathilde, fait sa déclaration d'amour à Julia, la meilleure amie de Mathilde. Puis ils repartent à Pompéï lors de l'éruption du Vésuve, puis à la Pagerie , en Martinique, lorsque Joséphine était petite. De là ils repartent sous Louis XIV.


Merwan se retrouva le nez dans la paille. Il se releva, épousseta son costume et fut épaté de se voir habillé en … Garde Suisse ! Il remit son casque, et regarda sa montre : Château de Versailles, 1682, Vous êtes Edouard d’Auray un garde suisse. Allez prendre vos fonctions .Ce soir pensez à aller à l’auberge de la Bonne Frondette. Merwan sortit de l’écurie et alla se placer avec d’autres gardes. Il pensa aux autres.

Vincent se releva péniblement. Il avait atterri sur le sol dur. Il fut étonné de se voir en justaucorps, chaussures à nœuds et tutti quanti. Il regarda sa montre : Paris, 1682, Vous êtes Vincent Grandfonds, vous travaillez dans la Police du Roi, avec monsieur de la Reynie. Vous remplacez un homme qui vient de tomber malade. CE soir n’oubliez pas d’aller à l’auberge de la Bonne Frondette. Vincent se demanda ce que c’était que cette auberge. Puis il alla rejoindre Mr de la Reynie qui appelait tous ses hommes pour une affaire d’assassinat. Il le désigna lui et un autre garçon pour suivre un jeune homme qui risquait d’être victime. C’était le fils de la marquise de Sévigné. Avant de partir il pensa aux autres.

Julia resta quelques minutes le nez enfoui dans la couette et se releva. Elle épousseta sa robe. Sa robe ? Que faisait telle en robe ? Elle s’observa : cheveux relevés à la Fontange, poudrés, parfumés, une robe bouffante, en tissus soyeux avec des nœuds, des escarpins recouverts de soie …. Où était –elle ? Elle regarda son bracelet : Château de Versailles, 1682, vous êtes Julie de Saint-Clair dans la suite de la Reine Marie –Thérèse. CE soir n’oubliez pas d’aller à l’auberge de la Bonne Frondette. Julia se demanda ce que c’était que cette histoire d’auberge. Puis elle remarqua qu’une autre fille était entrée. Elles discutèrent puis redescendirent avec la Reine. Julia pensa aux autres : qu’étaient-ils devenus ?

Mathilde se releva. Elle était frigorifiée. Elle passa sa main dans ses cheveux … et eut la surprise de constater qu’ils étaient enfermés dans un bonnet de lin ! Elle regarda ses pieds. Ils étaient enfermés dans des sabots. Et regarda ses vêtements. C’était une robe rapiécée, trop courte aux manches déchirées. Puis elle regarda son environnement immédiat : une pièce minuscule aux murs blanchis à la chaux et noircis de poussière. Le sol était en terre battue et la seule fenêtre présente était brisée et le froid s’y engouffrait. Elle regarda son bracelet : Paris, 1682, vous êtes Mathilde Bergerac, servante à l’auberge de la Bonne Frondette. Votre chambre se situe juste au dessus des cuisines et de la grande salle. Effectivement, elle entendait du bruit en bas. Elle descendit et se trouva face à bonhomme rougeaud qui l’envoya dans la salle, un plateau sur le bras, des chopes de bières dedans. Entre le moment de franchir la porte et celui où elle se retrouva dans la salle, elle pensa aux autres. Puis elle arriva dans la salle de l’auberge. Cette salle, était peu remplie. Il était 15h00. La jeune fille repéra une table où étaient assis plusieurs hommes. Elle s’avança et leur donna les chopes. C’était pour eux, elle le savait. Effectivement, ils lui donnèrent quelques pièces, pour la commande et deux ou trois autres pour elle. Elle les remercia avec empressement et retourna aux cuisines. Rapidement elle prit le rythme. La journée se déroula ainsi jusqu'à 20h00 où elle ressortit des cuisines, où elle s’était arrêté une demi-heure pour prendre son repas. Et là elle eut une surprise de taille !


Voilà !!! Extrait N°3 suit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Jeu 11 Sep - 20:21

RETOUR à Versailles

"-Il fut un temps, un temps si doux, où la france était fleurissante. Un temps où vos ancêtres..."
"-Nos ancêtres... On ne les connaît pas et sous votre respect on ne les connaitera jamais!"
Etre surdoué ne résous décidement pas tous les problèmes.
"-Mr Cro, veuillez vous taire ou je serais dans l'obligation de vous sanctionner!"
"-Mais Mr, Piter à raison: c'est ennuyant et guère passionnant d'entendre relater pendant toute la journée des faits dont nous savons déjà tout!"
"-Attention Mllle Delavalléa!"
"-Et puis il y en a marre Mr, nous ne sommes que trois dans cette classe, pourriez vous vous montrer plus flexible et moins impersonnel!"
"-Mais, vous savez la raison de ce nombre minime, Mr Pluvin!"
"-Ok, nous sommes surdoué de surdoué, mais alors il faut faire vos cours en conséquence et il faut penserà l'ennui que nous éprouvons fasse à vos sujets de cours!", s'écria Elizabeth.
"-Bien dit Lise", crièrent en coeur Aaron et Piter.
"-Pour votre désobeissance, annonça le professeur, complètement dépassé par ses élèves, vous me ferez une recherche sur vos ancêtres au temps de... disons Louis 14 pour demain, évidement, il va de soit que votre recherche doit être à la hauteur de vortre intelligence!"
"-Mais..."
"- On se tait, la révolte se fera plus tard, en attendant ouvrait vos manuels pages sept et huit..."
Aaron, pendant que son professeur se passait un mouchoir humidifié sur le front, fit par à ses amis de son intention:
"-Venez chez moi, ce soir!"
les trois adolescents attendirent avec une nette impatience la fin des cours et se ruèrent chez Aaron, les recherches qui s'en suivivent ne furent guère florissante malgré la motivation des adolescents. Seul indice trouvé, les ancêtresd' Aaron, Piter et Lise avaient tous un point en commun, ils étaient absolument tous nobles. Les trois compagnons, perdant peu à peu leur entrain, décidèrent de réfléchir aux solutions qui se proposaient à eux, soit, ils présentaient leurs médiocres comptes rendus, sur lequel devait être uniquement écrit le fait que leurs ancêtres étaient nobles ou alors ils approndissaient leurs recherches. En proie à une idée soudaine, Lise s'esclama:
"-Vous souvenez vous de la mchine à remonter le temps que nous avions inventé?"
"-Evidement, mais tu es folles, la dernière fois, nous sommes arrivé au temps des dinosaures au lieu d'arriver en 1715!"
"-Oh, tais toi, si tu as peur, et je présume que toi aussi Aaron tu ne veux pas y aller pour une raison toute aussi "fabuleuse" que celle de Piter, j'irai seule!"
Les deux garçons se regardèrent, consternés.
"-Allons-y, alors!"
Les adolescents grimpèrent alors dans l'original vaisseau prune.
"-Heu et les parents???"
-Pffou... Tu ne te souviens donc de rien le temps s'arrête!"
"-Hum... la dernière fois, ça n'a pas marché: 100 policiers mobilisés pour retrouver 3 adolescents volatilisés, tu parles du savon que j'ai eu a mon retour par mes parents!"
"- Ok, on a eu une petite panne de coton, le coton, il n'y en avait pas là où on se trouvait, à l'époque des dinosores! Mais ça n'arrivera pas pour la simple et bonne raison que j'ai remplit au maximum les réservoir et que l'on a environ 1 siècle de carburant et d'arrêt de temps! Rasuré?"
Lise pressa un bouton et une voix métallisé résonna dans l'espace confortable du vaisseau: Départ imminant.
La machine s'évanouit tout à coup en faisant un bruit détonnant. La vieille voisine d'en face qui promenait son petit caniche blanc, prénommé amoureusement Kiki, faisait sa balade journalière de dix heures quand un bruit puissant vint casser les tympans de ladite mamie; la pauvre femme eut si peur qu'elle courru plus vite que son Kiki! Désormais, elle évite cet endoit, qui pour sa part est hanté par la pire espèce des fantômes, les vils et rusés fantômes! Donc les ados traversèrent les portes du temps. Elizabeth, prénommée affectueusement Lise par ses deux meilleurs amis, (Aaron et Piter) jouait avec sa mèche de cheveux châtain-clair. A quinze ans, avec son teint de cristal et ses yeux bleus translucides, elle faisait tourner les coeurs. Notamment celui d'Aaron, soupirant secret et timide, mais terriblement séduisant. Aaron, non dragueur comme son meilleur ami, mais très attirant avec ses mèches brunes folles et ses yeux métalliques. Pirer, joli coeur, qui lui faisait tomber les plus belles filles mais aussi les plus belles idiotes et pestes, avait le toppo physique normal chez les "beaux gosses", sportif, cheveux châtains et yeux vert olive... d'ailleurs parlons en des yeux, les yeux normalement composé, c'est à dire de vous et moi, comportent 4 "cercles" mais ceux de Lise, Aaron et Piter en comportent 5, étrange mais discret, une anomalie peu cernable.
[...]

Voilà, si vous pouviez mz dire votre avis surmon écrit, je vous en serai très reconnaissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Ven 12 Sep - 20:31

Et franchement moi j'adore c'est trop bien !!! Mets nous la suite et vite stp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 0:05

la suite:

Les ados arrivaient bientôt au terme de leur voyage express au travers les époques. Ces trois personnes, traversant les époques, première pour les autres humains mais pas pour eux, étaient des surdoués de surdoués, c'est-à-dire qu'un surdoué normal était comme un dernier de la classe par rapport au premier de la classe fort. lise, Aaron et Piter ayant d'abord voulu construire une machine "à transmutions" se virent dans l'impossibilité, leur manquait un élément fondamental, un livre intitulé:"secret délaissé", ayant été écrit par quatre enfants selon la légende, quatre enfants qui auraient inventé une machine à futurs et y auraient inscrit tous les secrets des civilisations et ayant réussis à créer un livre ayant réponse à tout. Bien évidement, des chercheurs partirent à la recerche de se livre, mais tous revinrent bredouille. Donc nos héros cronstuisirent une machine à remonter le temps. Nous reparlerons de se livre en temps utile, en atendant, la machine infernale s'étant posée, Les adolescents entreprirent de sortir de là. Lise, ouvrant le bal, descendit doucement pour éviter le mal de tête qui vindrait tout de même inévitablement après un voyage dans l'espace et donc un changement radicla d'air et de paysage, puis, Piter et Aaron suivirent Lise, Le choc, bien qu'attendut, fut tout de même rude:Rien n'était comme en 2008! Arbres, ruisseaux peuplaient l'endroit. Aucun chemin n'était pavé ni même tracé. Les déchets ne jonchaient pas le sol comme aujourd'hui et l'air était presque trop pur. Tous prirent une profonde inspiration et fermèrent les yeux devant ce sepctacle si beau.Piter rompit le silence.
"-Bon on y va?"
"-Ouais."
Les amis se dirigèrent vers une petite maisonnée d'allure assez pitoyable, ayant pour attention de demander leur chemin d'ici vers Versailles, car Versailles était la source de toutes recherches. Lise, le première se mit sur le perron et frappa énergiquement à la porte en bois de chêne. Un Homme ouvrit la porte comme un beau diable, une fossile à la main, Lise, poussa un cri perçant, l'homme la regarda alors fixement. Puis d'un mouvement si vif que Lise n'eut même pas le temps d'exsquiver, lui metta une droite et la jette sur son épaule. Piter et Aaron, trop ébété de la vitesse à laquelle se déroulait la scène étaient impuissant. L'homme déclara, d'une vois éraillé et sentant le vin:
"-Les bourgeois, vos femmes ne vous suffisent pas,il faut que vous alliez piquer celle des hônetes gars!"
Et sur ces parles désobligentes, L'homme partit à toute jambes; Piter partit à sa suite mais ne pu le rattraper. Quand Piter revint, Aaron en larmes par terre, il ne l'avait jamais vu dans un tel état, et c'est seulement à ce moment là qu'il réalisa de l'amour fou que portait Aaron à la ravissante Lise. Aaron, d'une voix chavirante dit:

[size=12]"-Partons à sa recherche, parcourons le monde si il le faut, je ne pourais vivre sans elle!"
Piter, comprendra plustard le réaction, qu'il jugea pour le moment exessive, mais ne lui fit pas remarquer, il ne fallait pas en plus le démoraliser. Le sdeux garçons se dirigèrent vers l'épaisse fôret.
Lise à ce moment là reprenait conciense dans une position pour le moins inconfortable et avec un mal de nez non négligeable. Lentement, elle reprit ses esprits et se retourna. L'homme la regardait.
"-Pourquoi tu t'es enfui Lucette?"
De toute évidence l'homme était fou et la prenait pour une certaine Lucette, sa femme plus vraisenblablement.
"-Ne me regarde pas avec es yeux la, t'es allées avec un bourgeois, hein!"
"-Je ne suis pas Lucette!"
"-Menteuse, siffla le vieux bougre, je vais aller voir mr le curré, il va t'exorsisé de tes démons, et dieu te pardonnera de ton manque de devoir envers ton mari. D'ailleurs, tu t'habilles drôlement!"
Et sous le plus grand étonnement Lise, le fermier partit en courant. Lise en prfita pour elle aussi courir mais dans la direction opposé du fermier. Elle couru sans relache environ une heure et demie et s'arrêta devant ce qui sembleit à vue de nez être Versailles. Elle allait enter dans la propriété mais Bonaparte, la stoppa et lui tint ce language:
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 10:21

Bonaparte ? Heu ... Napoléon ? Excellent !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
juju23
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 12:01

La machine qui marche au coton, c'est génial !
Super ton histoire !!! Moi aussi j'attend la suite. Heuhhh, qu'est que qui faisait à Versailles, Napoléon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju23
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 12:06

Toi aussi Alix, ton histoire est super ! On attend la suite, qu'est ce qui va se passer à la Belle Frondette ? Ils vont tous s'y retrouver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patineuse62
Chevalière
Chevalière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 23
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 13:38

Oups, c'est vrai que bonaparte il a rien à faire là! la suite arrive plus tard, il faut que j'ai le temps de la tapper à l'ordie, et que je change le "bonaparte".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilianne de Marconde
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 24
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 17:54

Tes textes sont géniaux Patineuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteland.e-monsite.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 13 Sep - 18:22

Oui c'est tout à fait vrai ! Au fait Lilianne et Athénaïs , on attend toujours vos textes !! lol !!!

Juste une question, vous voulez les derniers extraits du voyage dans le temps ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 16 Sep - 18:58

Allez, Extrait N°3, c'est la suite directe de l'autre !


Et là elle eut une surprise de taille !

Julia avait parlé avec la fille et avait découvert qu’elle s’appelait Alix des Monges. Elle était au service de la Reine. Elle avait 20 ans mais en paraissait moins. Ses cheveux bruns comme l’ébène étaient relevés en un chignon, sa peau était laiteuse et ses yeux turquoise. Elle était très belle, douce et gentille. Les deux jeunes filles avaient rejoint la Reine en bas et elles se promenaient avec elle et les autres filles de sa suite dans les jardins enneigés. Julia regardait tout avec des yeux ébahis. Tant de costumes, tant de richesses, tant de mots nouveaux … Elle n’y était pas habituée et tout cela l’étourdissait. Elle regardait aussi la Reine : celle-ci parlait dans un langage mi-français, mi-espagnol, avait des cheveux blonds et bouclés, était de petite taille. En fait, elle ressemblait à un petit tonneau ! Puis elles rentrèrent pour le gouter et le reste de l’après midi se passa dans les jeux. Elle obtint de la Reine la permission de sortir ce soir là.

Vers 19h55, elle était à l’auberge, et eut une grosse surprise !!

Merwan avait pris sa place dans le peloton des gardes. Il y resta tout le temps qu’ils marchaient. Puis ils entrèrent dans une sorte de caserne, leur habitation. L’appel fut fait, et Merwan se présenta. C’était son tour à lui ainsi qu’a d’autre de monter la garde aux alentours du château. Il y fit la connaissance d’Alexis des Monges. Il était grand, fin mais musclé, les cheveux bruns la peau pâle, les yeux bleus cobalt. Contrairement à certains, il était très intelligent, mais n’était là, ainsi que sa sœur, que par la faveur du Roi. Tout en discutant, Merwan apprit beaucoup sur le fonctionnement du château, des tours de garde, de la ville, etc.… Il apprit également que ce soir là était de repos et qu’il pouvait sortir. Il demanda à Alexis l’emplacement de l’auberge de « La Bonne Frondette », celui-ci connaissait très bien le coin, et il y allait également ce soir là. Leur journée s’acheva rapidement et ils se dirigèrent vers l’auberge, en civils. Vers 19h45 ils y étaient. Ils allèrent s’assoir à une table un peu dans l’ombre et attendirent. Vers 19h50 Merwan eut une belle surprise.
Une fois désigné, Vincent parla un peu avec l’autre garçon. Il s’appelait Silvère des Lysias. Il était allé à l’armée, puis avait arrêté, pour s’enrôler dans la police. Ils étaient dans les rues de Paris pour aller jusque chez le jeune Sévigné. Quand ils y arrivèrent, il était 16h00. Le jeune marquis sortait. Là commençait la filature. Ils suivirent le jeune homme dans tout Paris. Puis à 19h50 il s’arrêta devant une auberge : La Bonne Frondette. Vincent sourit. Puis il entra, accompagné de Silvère. Arrivé à l’intérieur, il suivit le jeune marquis des yeux, qui alla se placer à une table près des danseuses. Il promena son regard dans la salle. Celle-ci était moyennement grande, ses tables étaient faites en bois de chêne, sans nappe. Les murs étaient en pierre, l’ambiance joyeuse et rieuse. L’odeur était agréable : c’était celle du vin chaud, de la bonne soupe et de la viande cuite. Nous étions en février, il faisait très froid au dehors et à l’intérieur il faisait bon. Deux grosses bûches se consumaient doucement dans l’âtre, diffusant chaleur et lumière dans la pièce. Il y avait également une scène avec quelques jeunes filles en train de danser et des musiciens. Beaucoup d’hommes étaient présents dans la salle et peu de femmes. Tous riaient et parlaient très fort. Vincent remarqua une table avec trois places de libres. Les deux autres étaient occupées par deux jeunes hommes à l’air sympathique et calme. Vincent et Silvère se dirigèrent vers cette table. Après avoir demandé, ils prirent place. Un des deux jeunes hommes, celui à la peau un peu plus foncée le fixait intensément. Et lui aussi se mit à le fixer. Et il reconnut les yeux puis le reste du visage. Le sourire affiché sur ses lèvres fit comprendre à l’autre qu’il l’avait reconnu.

Voilà !! Qu'en pensez vous ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Kiss
Duchesse
Duchesse
avatar

Nombre de messages : 273
Age : 22
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mer 17 Sep - 15:44

La suite ! La suite !
Cest vraiment bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mer 17 Sep - 15:58

Merci !! Ca fait super plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Extraits de nos textes ...
Revenir en haut 
Page 3 sur 28Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» Les extraits du casier judiciaire
» Tes extraits de livres préférés
» Détournements de textes (et autres stupidités)
» Quelques extraits des bulletins scolaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'Annie Jay, auteur jeunesse :: VOUS ECRIVEZ ? :: Vous écrivez ? POSTEZ VOS FICTIONS-
Sauter vers: