AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extraits de nos textes ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 18:13

Voici un début d'histoire de ma composition:

2008
Lucie De Noval ouvrit les yeux, du plafond coulait des gouttelettes qui l’avaient réveillé. Elle se leva, se dirigea vers la fenêtre et l’ouvrit. La pluie frappait les murs, leur donnant une teinte grisâtre. Sans cette pluie, Lucie aurait crut être en été tellement le ciel était éclairé par le soleil.
La jeune fille consulta sa montre : 7h54, bientôt 8h. Elle respira une dernière fois l’odeur de la pluie, ferma sa fenêtre et s’habilla (en gros, elle enlève son pyjama, et enfile un jean et un tee-shirt).
- Déjà réveillée ma chérie ? Demanda sa mère
- Oui maman.



1668
Lucile De Noval, petite bourgeoise s’éveilla. Ses yeux en amande d’un bleu profond s’adaptèrent à l’obscurité. Sa servante, Nina accourut auprès d’elle avec une bougie, qu’elle s’empressa d’allumer.
- Nina, va te reposer, tu l’as bien mérité ! Murmura Lucile en souriant.
- D’accord mademoiselle. Vous devriez aller voir votre mère, elle a fait des cauchemars cette nuit.
La jeune femme obéit à sa maîtresse et alla dans la petite chambre réservée aux esclaves. Lucile, entra dans l’immense chambre de sa mère, celle-ci suait à grosse gouttes. La jeune fille se précipita vers la bassine que Nina avait utilisée durant la nuit pour rafraichir la comtesse De Noval. Lucile mouilla sa main et la posa sur le front de sa mère qui poussa un cri. En voyant sa fille près d’elle, elle se calma.
- Ma chérie, Dieu soit loué, tu es là !!
- Oui maman.
Revenir en haut Aller en bas
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 18:48

je comprends pas trop l'histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 18:54

C'est un peu une double histoire.
En 2008, c'est Lucie, elle a à peut près 12 ans.
En 1668, c'est Lucile, elle aussi âgée de 12 ans. C'est l'ancêtre de Lucie.

De tout manière, cette histoire est pas superbe.

Basile (Corentin) tu veux bien effacer mon histoire un peu plus haut? Ainsi que ce message, une fois que Louise d'Esperance l'a lut?

Merci

cam333
Revenir en haut Aller en bas
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 18:58

non ne l'efface pas !! maintenant que je comprends c'est intéressant... tu as écris une suite ? c'est une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:01

Non désolée j'ai pas de suite.
Hier, quand je l'ai commencé, j'étais "à fond dedans" et maintenant pouff!! Mon imagination envoléé!!
Désolée.

cam333
Revenir en haut Aller en bas
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:09

dommage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:16

Excuse moi.
La prochaine fois j'écrirais l'histoire et après je la mettrais sur l forum.
Promis

cam333
Revenir en haut Aller en bas
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:20

fait comme tu veux c'est ton histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:23

Merci de ta compréhension

cam333
Revenir en haut Aller en bas
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Sam 1 Nov - 19:30

je t'en prie ^^ je trouve ça intéressant de lire des textes d'écrivains en herbe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 13:18

J'aime bien ton texte il est sympa !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 13:51

Bon je vous met la suite sinbon Louise et Vive vont me trucider !


Alix se heurta aussi à un problème beaucoup plus important : Hélia avait peur de l’eau ! Elle ne voulait pas s’approcher de quelconque source d’eau. Grâce à sa persévérance, la jeune fille réussi à convaincre l’enfant que l’eau n’était pas dangereuse. Elle n’avait toujours pas pu la laver entièrement, mais se doutait que ce serait pour bientôt. Effectivement, le lendemain matin, à 8h30, Hélia, décidée à faire plaisir à Alix, accepta que la jeune femme la lave de la tête aux pieds. Sautant sur l’occasion, Alix retourna ses manches et plongea la petite fille dans un bassin rempli d’eau tiède. Elle fit mousser du savon sur un gant et entreprit de laver totalement la fillette. Elle eut peu de problèmes pour le corps, qu’elle passa plusieurs fois à l’eau et au savon pour enlever la totalité de la crasse présente sur l’enfant. Pour les cheveux, ce fut une autre histoire : ils étaient tellement sales et emmêlés, que l’eau ne traversait pas ! Rapidement elle décida de s’y prendre par les grands moyens : elle fit sortir Hélia de son bain la frictionna, s’empara d’une mèche de cheveux qu’elle commença à démêler. Cela lui prit un long moment et lorsqu’elle eut enlevé une bonne partie des nœuds des cheveux de la fillette, elle demanda à Hélia si elle lui permettait de lui couper les cheveux. La petite se tourna vers elle et lui dit oui, de couper tout ce qu’elle voulait. Alix prit des ciseaux et commença la coupe .Des pieds les cheveux de la fillette passèrent sous les fesses. Puis Alix refit chauffer de l’eau et replongea Hélia dans son bain. Plus tard, la petite fille sortit de la salle de bain métamorphosée. Il était 11h30 ! Les deux filles avaient passé leur matinée dans la salle de bain ! Hélia était beaucoup plus jolie que lorsqu’Alix l’avait vue pour la première fois ! Les cheveux sales et bouclés de la fillette s’étaient transformés en une cascade d’or .Elle était maintenant très mignonne : Son visage avait des traits fins et épurés malgré son jeune âge, sa bouche était bien dessinée, elle avait un petit nez légèrement en trompette, une peau halée qui, alliée à a robe verte clair et mauve, faisaient ressortir ses jolis yeux verts qui brillaient de joie. Ses cheveux encadraient son visage d’ange en quelques boucles très fines. Le reste de ses cheveux étaient ondulés et se répandaient dans son dos.

La jeune fille, non contente d’avoir lavé Hélia l’avait également coiffée d’une natte qui ramenait la totalité de ses cheveux vers l’arrière, sauf quelques mèches, qu’Alix avait jugé bon de laisser flotter autour de son visage. Maintenant qu’elle lui avait appris les rudiments de l’hygiène, elle comptait commencer son apprentissage, mais auparavant, elle souhaitait essayer d’intercéder auprès de Louis pour obtenir un précepteur compétent et habitué à enseigner La journée passa, puis elle coucha Hélia et s’en alla à grands pas voir le Roi et lui demander de lui accorder cette faveur. Il sembla un peu réticent au commencement, puis, se laissant convaincre par les arguments d’Alix, il céda. La jeune femme partit se coucher très tôt. L’effervescence de ces derniers jours n’avaient pas réussi à diminuer sa hâte et son inquiétude de revoir le Duc mais avait réussi à les lui faire légèrement oublier. Maintenant, elle y pensait encore plus fort et cela lui tournait et retournait le cerveau. Elle y pensait et y repensait, se disant que c’était bientôt mais en même temps si loin : 3 jours. C’était si peu et tant en même temps. Longtemps, Alix se tourna et se retourna dans son lit et, malgré la fatigue qui l’écrasait, elle ne s’endormit que très tard.

Le lendemain matin, elle se réveilla tout en douceur, prit son petit déjeuner, se lava, s’habilla, se coiffa, se maquilla et se parfuma. Plus que deux jours avant Son retour. Puis elle regarda l’heure et entreprit d’aller réveiller la princesse, qui dormait toujours à poings fermés, malgré l’heure tardive. La jeune fille entra dans la chambre, éclairée par les rayons de soleil qui filtraient par les volets, encore fermés. Alix alla justement vers eux et ouvrit fenêtres et volets. Elle ne put retenir un sourire en sentant la douce chaleur de ce matin de Juin venir lui caresser le visage. Elle resta là un petit moment à écouter les oiseaux chanter et à regarder les jardiniers travailler. Puis elle se retourna vers la chambre d’Hélia. Elle fut, une fois de plus, épatée par le changement : quand elle était arrivée, elle avait trouvé une chambre horrible et puante et maintenant la chambre était plus que belle.
Lorsque l’on entrait dans la chambre, on se laissait porter par l’odeur enivrante des roses et des lys présents dans un vase de porcelaine posé sur la table en chêne massif, à gauche de la porte qui donnait accès à la chambre d’Alix. Sur cette même table étaient posés une boîte à musique en bois foncé, où étaient gravées et peintes une multitude de petites fleurs et un coffret à bijoux recouvert de soie fleurie. Cette soie, on la retrouvait sur la causeuse et les nombreux fauteuils et chaises de la pièce. Au centre de la pièce, collé contre le mur du fond était le lit à baldaquin deux places d’Hélia. Ce lit était recouvert d’un couvre lit assorti aux teintes de la chambre : le vert et ses variantes et le mauve. Le sol était recouvert d’un parquet clair et les murs étaient, eux, recouverts de tapisseries vertes et mauves. Sur ces mêmes murs étaient présents plusieurs tableaux représentants Hélia et sa famille ou bien des paysages. Dans la pièce étaient harmonieusement disposés des fauteuils ,deux chaises, une grosse bibliothèque , une causeuse, un bureau, une coiffeuse, deux miroirs , une commode et une armoire , tous faits avec un bois foncé gravé et peint et les fauteuils chaises et causeuse étaient recouverts de soie. La lumière douce faisait ressortir la beauté de la pièce .Alix se sentit profondément émue. Doucement, elle se dirigea vers la petite Hélia, encore profondément endormie. Elle lui chuchota des paroles douces à l’oreille, ce qui eut pour effet de réveiller la petite fille de bonne humeur .Alix lui annonça qu’aujourd’hui même commencerai son apprentissage de la langue et des chiffres. Elle tira sur la sonnette pour que l’on apporte à la fillette son petit-déjeuner, puis lui donna son emploi du temps, qu’elle avait trouvé sous sa porte le matin même. L’enfant, peu habituée à ce qu’on lui organise sa journée ne put s’empêcher de faire la grimace .Puis quand sa demoiselle de compagnie lui expliqua qu’elle n’aurait avec un véritable précepteur que le Français, l’Algèbre, la Géométrie, l’Histoire, et la Géographie, la petite se rasséréna. Elle-même et un autre précepteur beaucoup plus jeune et inexpérimenté lui apprendraient à coudre, à danser, à monter à cheval, à chanter (juste !) et à faire quelques autres choses. Hélia prit on petit déjeuner très rapidement, s’habilla, se coiffa et attendit sans aucune patience son précepteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 13:52

Bon, La surorise sera pour l'un des deux extrraits suivants promis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 13:55

géniale cette suite
c'est vrai que je préparais déjà les cartouches de la mitraillette Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 18:34

Je viens de terminer cette fiction !!!! Trop contente !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Lun 3 Nov - 21:36

il y a de quoi ! comme je l'ai déjà écrit : il reste plus qu'à l'éditer et la publier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 12:34

NON ! Pas celle ci en tous cas !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 12:45

Et voilà la surprise !

Hélia a eu ses premiers cours. Elle sait lire, écrire et compter et apprend vite. C'est le jour de l'arrivée de Beaufort. Alexis, le frère d'alix est déjà arrivé, et Beaufort et ses soldats ne vont pas tarder ...


Une fois en bas , ils se placèrent dans un ordre précis : les courtisans se placèrent en une sorte de haie d’honneur qui devait faire faire 20 bons mètres et Louis , Philippe et Hélia se mirent tout au bout de la file . Alix se tenait près d’Hélia mais tout de même dans la haie avec son frère. Quelques minutes plus tard, on entendit des trompettes résonner et l’on vit arriver des cavaliers, loin à l’horizon. Doucement, ils s’approchaient. Puis ils entrèrent dans la haie d’honneur. Des cris de joie retentirent. Des prénoms, des noms étaient criés. Les chevaux s’approchaient au petit trot. Les cavaliers partaient après leur passage. Puis Il arriva. Il était vêtu d’un pantalon léger, moulant, noir avec une ceinture et une chemise large assorties. Aux pieds des bottes montantes, en cuir noir, jusqu’aux genoux. Il stoppa son cheval face à ses cousins, en descendit. Louis et Philippe eurent droit à une poignée de main et Hélia à être serrée dans les bras d’un homme qu’elle avait vu 7 ou 8 fois au maximum. Le Duc et le Roi échangèrent quelques mots à propos de l’Espagne et des conquêtes. Puis chacun partit de son côté et ils ne devaient se retrouver qu’au bal du soir. Effectivement, le soir un bal était prévu pour fêter le retour de Beaufort et de ses soldats, mais aussi la future union du Roi.

Hélia et Alix partirent se changer. Alix avait le cœur serré. Elle l’avait à peine entre aperçu et il ne lui avait pas adressé un regard. Elle avait bien l’intention de le voir et de lui parler ce soir. Mais pour l’instant, elle devait s’occuper d’Hélia et répondre à toutes ses questions sur François. La jeune fille y répondit sans aucune peine tout en la coiffant et l’habillant pour la fête. La petite portait une robe longue, en soie verte claire, ouverte en manteau sur une étoffe blanche. Les manches étaient bouffantes jusqu’aux coudes puis elles pendaient joliment. Il y avait un léger décolleté qui mettait en valeur la petite médaille dorée qu’Hélia portait en permanence à son cou. La robe frôlait le plancher et laissait voir les chaussures vernies vertes, assorties à la robe de la fillette. En guise de bijoux, la fillette avait ses boucles d’oreilles longues et pendantes et un bracelet rond, en or au poignet. Ses cheveux dorés étaient noués en deux tresses, qui lui faisaient le tour de la tête. Ses yeux verts étaient joliment surmontés d’un trait d’eye liner marron et sur sa joue était collée une mouche noire. Ses lèvres avaient étés légèrement rougies, ainsi que ses pommettes. La fillette faisait 2 ans de plus. Alix la prit dans sa chambre, le temps qu’elle se prépare. Une fois Alix prête, elles descendirent main dans la main vers la Grande Galerie. Le Bal n’allait pas tarder à commencer et les deux filles se dirigèrent vers le Roi. Rapidement, les invités arrivèrent. La musique commença. Puis le Duc de Beaufort fur annoncé et la musique s’interrompit. La danse principale allait être dansée. Le principe était que l’invité principal de la soirée choisisse une femme ou une fille parmi l’assemblée et dans une valse avec elle. Les femmes se disposèrent en un demi-cercle de sorte à être toutes visibles. François se plaça au milieu et promena son regard sur toutes. Alix le fixait intensément. Il ne volait pas sa réputation d’être l’un des plus beaux hommes de la Cour. Ses longs cheveux noirs et bouclés retombaient artistiquement autour de son visage dont la peau bronzée par le soleil d’Espagne faisait ressortir ses yeux vert clair. Un demi-sourire ironique barrait son visage. Cela lui faisait des fossettes plus que charmantes. Son nez était droit, ses traits fins et sa bouche bien dessinée. Ses dents étaient d’une blancheur éclatante. Il était vêtu d’une longue veste aux manches larges de cuir noir aux coutures argentées, d’une chemise en cotonnade noire, d’un pantalon de cuir noir et de bottes montantes elles aussi de cuir noir. Ses mains étaient recouvertes de gants de cuir noir qu’il enleva et mit dans une poche de sa veste .Une épée parfaitement affutée pendait à son coté droit. Doucement son regard se promenait sans les voir sur les jeunes filles présentes ; toutes espéraient être choisies car Beaufort était vraiment sublime et après le Roi c’était celui que les femmes désiraient le plus. Puis son regard se planta ans celui d’Hélia il sourit franchement et se dirigea droit vers elle. Il voulait faire un pied de nez à la société. Et prouver qu’aucune autre femme que celle qu’il aimait ne l’intéressait. Alix était juste à côté de l’enfant. Beaufort arriva à la hauteur de la fillette. Il releva les yeux quelques secondes. Assez pour qu’ils se plantent dans deux yeux turquoises qu’il connaissait bien. Très bien même. Il lui fit un sourire empli de douceur et prit la main de cette jeune fille. Il la fit sortir des rangs. Il la détailla. Ses cheveux noirs étaient attachés en un chignon d’où tombait un complexe enchevêtrement de boucles anglaises et ondulations qui encadraient parfaitement son visage d’ange. Un visage clair où les yeux turquoise ressortaient admirablement bien. Ces yeux étaient légèrement noircis grâce à un trait noir sur la paupière et du mascara sur les cils .Une touche de fard sur les yeux aidaient à les agrandir. Les lèvres avaient un dessin sublime et avaient étés auparavant rougies grâce à un rouge à lèvres. Les pommettes étaient très légèrement fardées de rose et étaient ornées d’une mouche ronde et noire au coté gauche. Les traits étaient doux purs et fins. La fille ressemblait à une porcelaine. Sa robe de soie turquoise laissait nues ses épaules magnifiques et plongeait en un décolleté juste comme il faut, pas trop plongeant. La robe était brodée d’or et s’ouvrait en manteau sur du satin bleu ciel et un peu de dentelles. Les mains de la jeune fille étaient fines, blanches et ornées d’une bague en or où brillait un petit diamant qu’il devinait être un héritage de la famille de cette fille sublime. Il savait qu’il la connaissait. Et il savait d’où. Elle avait tellement changé depuis tout ce temps ! Lui qui l’avait connue en pantalons et chemises d’homme, lui qui l’avait vue chantant des chants rebelles, lui qui l’avait vue en guenilles, lui qui l’avait vue en fille du peuple, il la retrouvait ici, à Versailles, près de ses cousins ! Elle était tellement plus belle. Il était sur que c’était Elle. Cette certitude était confirmée par le collier qui brillait au cou de la jeune fille. Un collier en or fin où était serti une multitude d’aigues marines.

Il se mit au centre de la piste de danse et se mit en position, la jeune fille serrée contre lui. L’orchestre entonna une valse sublime et les deux jeunes gens se mirent à tournoyer au son de la musique. Les yeux du Duc étaient plantés dans ceux de sa partenaire. Puis il se pencha vers elle : « Etes-vous-bien Mademoiselle Alix des Monges ?

-Oui. répondit-elle d’une voix cristalline.

- Bien. Rendez vous dans deux heures, dans le Jardin d’Apollon, près de la grande fontaine.

-J’y serais.

-Je vous y attendrais. »

L’échange avait été fait en murmures. Tout le monde avait vu le Duc se pencher vers l’oreille de cette inconnue qui lui faisait face pour lui susurrer quelques mots à l’oreille. Chacun pensait qu’il lui avait dit qu’il ne l’aimait pas et qu’il l’avait choisie par pur hasard, mais le sourire radieux qui illustrait leurs deux visages démentait cette hypothèse. Puis la danse se termina et les deux jeunes gens se séparèrent. La jeune fille dansa avec plusieurs hommes (dont le Roi et Monsieur, précisons le !).Beaufort quand à lui, resta dans un coin à regarder les couples de danseurs et à jeter de fréquents coups d’œil vers la jeune fille. Puis Alix amena Hélia avec le Roi en leur précisant qu’elle devait s’absenter. Son cœur battait à tout rompre. Beaufort avait disparu. Elle s’éclipsa discrètement par la grande porte et fila vers les jardins et la grande fontaine. Elle arriva en premier. Enfin c’est ce qu’elle croyait ! En fait le Duc était caché derrière une allée de cyprès pour voir si elle allait venir. Alix frissonna. Sa main frôlait le rebord de la fontaine, elle regardait l’eau tomber, dos au chemin. Puis Beaufort sortit de sa cachette et se dirigea vers la jeune fille qui ne l’entendait pas venir. Il posa une main sur son épaule. Elle se retourna d’un bond, en sursautant pour lui faire face. Doucement il l’attira contre lui. Il plongea ses yeux dans les siens. Il s’immergea dans l’océan turquoise qu’il regardait. Il s’y noya. Puis il approcha sa bouche de celle d’Alix. Elle ferma les yeux. Leurs lèvres se frôlèrent, se trouvèrent pour ne plus se quitter. Le baiser dura deux ou trois minutes. Les amants étaient serrés l’un contre l’autre. Puis ils se séparèrent. Ils s’assirent sur le rebord de la fontaine et main dans la main, ils se contemplèrent. La lune qui éclairait la scène accrocha une larme qui roulait sur la joue d’Alix. Une larme que le Duc essuya aussitôt. « Une larme ?

-Oui …

-Pourquoi ?

-La joie. Ca faisait tellement longtemps que …

-Chuuut. »

Le jeune homme lui posa un doigt sur les lèvres, la serra contre lui, jouant avec les bouclettes de sa nuque. Il lui caressa la joue du bout des doigts. Il l’embrassa. Les larmes argentées coulaient à flots sur leurs joues. Le baiser se termina et chacun se regarda et, se voyant pleurer l’un et l’autre, comme dans un miroir, ils éclatèrent de rire. Le rire d’Alix était clair, pur et cristallin. Il déferlait comme des perles d’eau qui tombent en roulant. C’était d’une beauté au-delà de toute description. Quand leurs rires et leurs larmes se tarirent, ils échangèrent quelques mots. Une promesse. Ne plus se quitter.

Puis la jeune fille retourna dans la salle … où elle se fit sérieusement enguirlander par son frère … à qui elle répliqua vertement ! Puis elle refit quelques danses et emmena Hélia au lit. Il était plus de minuit et elle ne redescendit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 13:04

Magnifique ! C'est super !!!!!!
je ne savais pas qu'il avait de l'eye liner et le mascara à Versailles... il me semble que, les jeunes hommes étaient mieux avec des dents jaunes non ? enfin dans Ridicule c'est ce qu'ils disent ! mais c'est à l'époque de Louis XVI Ridicule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 13:13

le mascara apparaît en 1913 inventé par un chimiste appelé T.L. Williams pour sa soeur Maybel...
et l'eye liner je n'ai pas trouvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 13:22

Quand je disais que ça collait pas avec la réalité Historique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 14:50

oui c'est vrai
j'aime beaucoup tes descriptions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Alix des Monges
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 19:31

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-bubble.over-blog.com
Louise d' Espérance
Princesse
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5640
Age : 22
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 21:01

derien ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elf368.skyrock.com/
Marine
Marquise
Marquise
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 27
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   Mar 4 Nov - 23:42

J'ai rattrapé mon retard !

Bah les filles je vous tire mon chapeau !

J'adore ...

Moi la lectrice habituée... vous avez réussi à me plaire !

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://missdisney77.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Extraits de nos textes ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Extraits de nos textes ...
Revenir en haut 
Page 6 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» Les extraits du casier judiciaire
» Tes extraits de livres préférés
» Détournements de textes (et autres stupidités)
» Quelques extraits des bulletins scolaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'Annie Jay, auteur jeunesse :: VOUS ECRIVEZ ? :: Vous écrivez ? POSTEZ VOS FICTIONS-
Sauter vers: